Cabinet de Psychothérapie 

51 rue Cardinet 

75017 Paris

 

.

.

Consultations sur RDV

 

06 79 72 85 08

.

Suivez moi sur:

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

CA VOUS INTERESSE AUSSI

Vous vous aimez et pourtant vous n'arrivez pas à communiquer?

09.01.2018

1/10
Please reload

Les relations virtuelles

08.05.2016

 

« Mieux vaut être seul que mal accompagné ».

Nous connaissons tous cet adage populaire. Seulement voilà, la solitude fait peur.

La solitude est l’une des données existentielles qui nourrissent les angoisses humaines.

Que ne ferions-nous pas pour combler notre sentiment de solitude? Aujourd’hui avec l’aide des outils technologiques, des réseaux sociaux et des sites de rencontre, la solitude peut, si on le décide, ne plus être qu’un lointain souvenir. Elle est même devenue pour certains une zone de confort incontournable.

 

Car grâce aux connexions et contacts qui se font quotidiennement via internet, nous avons la possibilité de vivre en solo tout en multipliant des contacts virtuels, qui occupent notre temps mais pas notre espace vital. De plus en plus de relations se vivent ainsi, notamment grâce aux sites de rencontre en ligne. On peut continuer à vivre seul, tout en ayant l’illusion de créer du lien avec des personnes que nous ne connaissons qu’à travers une vitrine, où chacun prend grand soin de se présenter sous son meilleur jour.

 

L’autre est donc à la fois « ici » et absent, maintenu dans une relation souvent transitoire et secondaire.  Il est principalement utilisé aux fins de nous permettre de maintenir nos habitudes et notre confort de célibataire sans nous envahir.

 

En ne vivant ni avec cette personne ni sans elle, nous nous protégeons des aléas et des déceptions du réel et nous entretenons nos projections personnelles. La distance inhérente à ces relations virtuelles nous permet de façonner une image de l’autre, agréable et conforme à nos désirs. 

 

Dans une relation de proximité, une relation incarnée, où nous partageons le même espace, ce qui est difficile la plupart du temps c’est d’accepter l’autre tel qu’il est et pas tel qu’on souhaiterait qu’il soit. 

 

Il n’est pas rare que pris au piège de cette facilité certains célibataires ne parviennent pas ou plus à franchir le cap de la virtualité, pour se maintenir dans cet entre-eux qui avec le temps pourra se transformer en tristes oubliettes. 

 

Alors lâchons l’illusion de notre toute-puissance et confrontons nous à l’altérité et à la nouveauté.

Please reload