Cabinet de Psychothérapie 

51 rue Cardinet 

75017 Paris

 

.

.

Consultations sur RDV

 

06 79 72 85 08

.

Suivez moi sur:

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

CA VOUS INTERESSE AUSSI

Vous vous aimez et pourtant vous n'arrivez pas à communiquer?

09.01.2018

1/10
Please reload

Comment se disputer intelligemment?

10.01.2017

 

Le paradoxe que nous vivons lorsque nous nous disputons fait que nous finissons toujours par obtenir ce que nous ne voulons pas, c’est à dire un conflit mal vécu dont l’escalade manque de nous conduire à une rupture. Pour peu que ce scénario se rejoue régulièrement, ce mode de fonctionnement épuise le couple. Mais comme dans toute situation, il existe des bénéfices secondaires qui peuvent présenter certains avantages. 

 

A priori, personne n’aime les conflits. Ceci dit quand on les vit, nos émotions, notre ressenti est plus intense. Et c’est dans ces moments là que nous sommes le plus en contact avec nos émotions, nos affects. Dans ces occasions nous pouvons nous sentir plus en contact avec nous-même et avec notre partenaire. Il n’est pas in-envisageable, même si c’est triste de le penser car, agissant ainsi nous ne faisons pas l’économie de la souffrance, que peut être nous avons recours à cela pour nous rendre compte de la force de nos sentiments l’un envers l’autre, pour les tester. Nous pouvons aussi reproduire inconsciemment le mode de fonctionnement de nos modèles, nos parents. Cela peut être aussi un moyen de sortir de la routine et de l’ennui que connaissent souvent les couples « installés ».  Il existe également des personnes qui ne savent aimer sans entretenir cette intensité émotionnelle qui leur rappelle souvent le feu de la passion du début de la relation. Même si elle est vécue sur un mode « négatif » en début de conflit, elle a l’avantage, une fois la tourmente passée, de permettre des retrouvailles qui se vivent sur un mode émotionnel et sexuel plus intense rappelant les émotions intenses et « positives » des premiers temps de la relation. Dans ce mode de fonctionnement tout comme dans la passion nous sommes dominés par nos pulsions. Contrairement à l’amour véritable qui est le fruit d’une décision consciente et constante. 

 

Je ne sais pas si il est intéressant de comprendre pourquoi nous nous disputons. Tous les couples se disputent de la même manière. En tous cas il est nécessaire me semble-t-il que nous puissions comprendre comment nous le faisons. Et que n’ayant pas l’illusion de ne jamais devoir nous disputer nous puissions apprendre à le faire de manière constructive. N’oublions pas qu’une crise bien gérée, si on lâche l’illusion de devoir la solutionner à tous prix, est potentiellement un facteur de croissance pour le couple. C’est une opportunité de se réajuster. Mais il peut paraître fou de devoir convenir qu’il est bénéfique pour le couple d’apprendre à se disputer. Ceci va à l’encontre des illusions et des croyances tenaces que bon nombre d’entre nous entretiennent encore aujourd’hui: un couple heureux est un couple qui ne se dispute pas! Il n’y a pas de meilleur moyen de conduire le couple à sa perte.  

Je vous rappelle que tous les couples se disputent, y compris les couples heureux. Mais se faisant, ils ne remettent pas en cause la pérennité de leur union. 

 

Alors que font-ils que nous ne faisons pas?

Ils ne cherchent pas à entretenir le feu illusoire de la passion à travers leurs disputes. Ils ne cherchent pas à éviter le conflit. Ils ne rendent pas leur partenaire responsable de leurs ennuis ou de leurs frustrations. Ils choisissent les thèmes de leurs disputes et privilégient des sujets qui touchent à des besoins fondamentaux du couple plutôt que de se « chercher » mutuellement sur des sujets mineurs dont ils ont discuté au préalable (les chaussettes qui traînent et qui ne sautent pas toutes seules dans le panier à linge, la lunette des toilettes…). Ils évitent de se disputer aux moments de la journée où ils sont le plus vulnérables: au retour du travail, au coucher, quand ils ont le ventre vide, dans la voiture, devant des tiers…

Dans les couples heureux  chacun a compris qu’il ne sert à rien de remettre l’autre en question. Chaque partenaire sait qu’il est responsable à 100% de son bout de la relation. 

 

Ils se sont mis d’accord pour vivre avec des désaccords à vie!

Et ils sont conscients des efforts constants que nécessite leur vie commune.

 

Je sais que ce que je vous dis là n’a rien de glamour, et qu’à priori cela ne vous fera pas rêver. Mais c’est une attitude réaliste qui constitue un socle stable pour votre couple.

On ne construit bien qu’avec des matériaux solides et de bons outils.

 

Si nous restons individuellement bloqué sur notre position nous ne pourrons pas trouver de solution. Quand nous vivons une situation désagréable et quand cela devient intolérable pour nous, c’est le signe qu’il faut changer quelque chose à notre mode de fonctionnement. 

Alors nous avons le choix. Un choix que nous envisageons souvent maladroitement et qui se résumerait à rompre le couple et changer de partenaire plutôt que de changer nos comportements inadéquats.

 

Nombreux sont les gens qui pensent que la deuxième option nécessite plus d’efforts que la première, et ne se sentent pas le courage d’entamer ce travail.

Ils ignorent qu’à terme les difficultés qui engendrent les conflits seront vécues pratiquement de la même manière avec un partenaire différent.

Et pour cause puisque le dénominateur commun à ces deux couples est toujours le même: moi.

 

Please reload